Hommage à l’écrivain irlandais William Trevor

(1928-2016)

Issu d’une famille protestante, William Trevor Cox, de son vrai nom, est né en 1928 dans une petite ville voisine de Cork en Irlande.

Après des études au collège Saint Columbia, puis au Trinity College de Dublin, où il fut diplômé d’histoire, William Trevor s’essaya à la sculpture parallèlement à son métier d’enseignant. En 1952, il se marie à Jane Ryan et s’établit en Angleterre, à Londres où il fut rédacteur dans une agence publicitaire, puis quelques années plus tard, dans le Devon.

Il connait son premier grand succès littéraire à l’âge de trente-six ans avec The Old Boys. On lui doit des chefs-d’œuvre tels que En lisant Tourgueniev (Booker Prize 1991 ; Éditions Libretto, 2001) ou Le Voyage de Felicia (Éditions Phébus, 1996 ; adapté au cinéma par Atom Egoyan).
Primé à de nombreuses reprises, il était considéré comme l’un des écrivains majeurs de langue anglaise ; il fut d’ailleurs fut anobli par la reine Elizabeth II d’Angleterre en 2002.

Ses deux derniers livres, Cet été-là et Les enfants de Dynmouth sont parus respectivement aux Éditions Phébus en 2012 et 2014.

Il s’est éteint le dimanche 20 novembre 2016 à l’âge de 88 ans.